— Publié le 10 mars 2021

New Delhi reporte son projet à 2048

Jeux d'été

L’Inde voit loin. Et même très loin. Recalé quasi officiellement dans la course aux Jeux d’été en 2032, promis à Brisbane, le deuxième pays le plus peuplé de la planète reporte ses rêves olympiques à… 2048. Le vice-ministre en chef du gouvernement de New Delhi, Manish Sisodia, a profité de la présentation du budget pour annoncer la volonté de la ville indienne de préparer une candidature aux Jeux en 2048. “Les 32èmes Jeux olympiques doivent se tenir à Tokyo, a-t-il expliqué. Les trois prochaines villes hôtes ont également été décidées. Mais mon gouvernement a désormais l’ambition d’élever les installations sportives et l’environnement des compétitions à un niveau tel que nous pourrons poser notre candidature pour accueillir les 39èmes Jeux en 2048.” Au coeur du dispositif, une Université des sports dont la construction devrait débuter cette année. Jamais, dans l’histoire du mouvement olympique, une ville a pris une telle avance sur le temps, pour se déclarer plus d’un quart de siècle avant l’événement. Mais Manish Sisodia l’a expliqué : le projet prendra du temps pour assembler toutes les pièces. “Cela peut sembler lointain, mais nous devons poser notre candidature 10 ans avant 2048. Et avant cela, il faudra 15 ans pour construire des infrastructures adéquates, créer une atmosphère où le sport s’épanouit et amener nos athlètes à un niveau susceptible de les conduire sur le podium.”