— Publié le 5 mai 2021

Neuf gouverneurs opposés à la tenue des Jeux

Tokyo 2020

Les sondages se succèdent, au Japon, sur les Jeux de Tokyo  2020. Mais les résultats affichent une même défiance à l’égard de l’événement olympique et paralympique. La dernière enquête du genre, réalisée par le quotidien Mainichi Shimbun, révèle que 9 des 47 gouverneurs de préfecture de la péninsule estiment que les Jeux devraient être annulés ou reportés. Une minorité, donc, mais trois des neuf préfectures opposés à la tenue de l’événement – Saitama, Shizuoka et Yamanashi –  hébergent des sites de compétition. Le gouverneur de Saitama, Motohiro Ono, a expliqué : “Nous fournissons le plus grand nombre de sites après Tokyo. Tout en faisant de notre mieux pour préparer un événement sûr et sécurisé, nous devons garder un œil sur la situation et prendre une décision calmement.” Sa préfecture doit recevoir les épreuves de golf, basket-ball, tir et football. Même réserve de la part du gouverneur de Shizuoka, Heita Kawakatsu, où doivent se tenir certaines épreuves du cyclisme : “Si les infections continuent de se propager et qu’il devient évident pour tous que la tenue des Jeux est impossible, nous n’aurons pas d’autre choix que d’annuler ou de reporter.” Quant à Shinji Hirai, le  gouverneur de la préfecture de Tottori, où le taux d’infection est pourtant le deuxième plus bas du Japon, il estime que “promouvoir la paix mondiale par le sport est important, mais la priorité est que toutes les nations coopèrent et maîtrisent cette pandémie.”