— Publié le 13 mai 2020

Mustapha Berraf a rendu ses clefs

Algérie

C’est désormais officiel : Mustapha Berraf n’est plus le président du comité olympique algérien (COA). Le comité exécutif de l’instance nationale a annoncé, mardi 12 mai, avoir entériné la démission de son dirigeant. Mustapha Berraf l’avait annoncée lui-même quelques semaines plus tôt, mais seulement verbalement, expliquant sa décision par le “harcèlement” dont il est l’objet depuis plusieurs mois. Au cours de la même réunion, tenue à Alger, le comité exécutif du COA a désigné son 1er vice-président, Mohamed Meridja, comme président par intérim. “Le comité exécutif du Comité olympique et sportif algérien, réuni mardi au siège de l’instance, a eu à prendre connaissance d’une lettre de confirmation de démission de Mustapha Berraf de son poste de président de l’instance, a indiqué le COA dans un communiqué. Mohamed Meridja assurera l’intérim jusqu’à la tenue de l’assemblée générale extraordinaire élective.” Mustapha Berraf renonce donc à ses fonctions dans le mouvement olympique algérien, mais il conserve la présidence de l’ACNOA (Association des comités nationaux olympiques africains), et par extension son statut de membre du CIO.