— Publié le 18 octobre 2021

Mauvais timing pour le Marathon de New York

Athlétisme

A un jour près, le Marathon de New York 2021 aurait ressemblé à son image passée, celle d’une course de masse ouverte au monde entier. Mais ses organisateurs l’ont reconnu via un communiqué publié sur le site Internet de l’épreuve : les participants étrangers seront contraints de renoncer cette année, pour des milliers d’entre eux, à marteler de leurs foulées le bitume de Big Apple. En cause, un mauvais timing entre la date de la course, dimanche 7 novembre, et la réouverture des frontières américaines, prévue le lendemain. “Les participants internationaux qui ne peuvent pas se rendre aux États-Unis en raison de l’interdiction du président des États-Unis seront éligibles pour reporter leur entrée en vue du marathon de New York de 2022“, précise le NYRR, organisateur de la mythique course. L’interdiction en question avait été prononcée par Donald Trump au temps où il résidait à la Maison Blanche. Elle a été levée par Joe Biden, mais un jour trop tard. Elle concernait tous les pays européens de l’espace Schengen, le Royaume-Uni, l’Irlande, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Inde, la Chine et l’Iran. Pour tous les ressortissants de ces pays ne résidant pas aux Etats-Unis, il ne sera pas possible d’entrer dans le pays avant le Marathon de New York. Ils devront donc se manifester auprès des organisateurs, entre le 21 octobre et 3 novembre, pour reporter leur dossard sur l’édition 2022, mais contre la somme forfaitaire de 75 dollars. Le Marathon de New York avait été annulé en 2020 en raison de la pandémie. Cette année, il devait accueillir environ 33 000 partants, soit 60 % des 53 000 coureurs enregistrés en 2019.