— Publié le 6 août 2020

L’US Open rogne sur son prize money

Tennis

L’incertitude reste entière quant à son déroulement, et sa participation s’affaiblit chaque jour, mais l’US Open a dévoilé son prize money pour l’édition 2020 (31 août au 13 septembre). Fait rarissime dans le tennis professionnel, il est en baisse. Très affecté par la pandémie de COVID-19, le tournoi américain distribuera 53,4 millions de dollars pour les tableaux de simples et de doubles, un montant total en diminution d’environ 6 % par rapport à l’édition 2019 (57 millions de dollars). En simple, les vainqueurs homme et femme empocheront chacun 3 millions de dollars, contre 3,85 millions de dollars l’an passé. Mais pour les joueurs qui ne passeront pas le 1er tour, le chèque sera légèrement plus élevé : 61 000 dollars contre 58 000 en 2019. Une façon pour la Fédération américaine de tennis (USTA), organisatrice de l’US Open, de venir en aide aux joueurs a priori les plus lésés par les conséquences économiques de la crise sanitaire. Répondant à la même logique, les gains pour les deuxième et troisième tours restent inchangés (100 000 et 163 000 dollars). Par ailleurs, l’USTA a annoncé dans un communiqué sa décision de débloquer un fonds d’aide de 7,6 millions de dollars pour dédommager les joueurs les plus touchés par l’arrêt prolongé du circuit professionnel. Les fonds seront répartis à parts égales entre la WTA et l’ATP, les deux organisations ayant la liberté de décider de la façon dont l’argent sera redistribué aux joueuses et joueurs.