— Publié le 27 juin 2022

L’Ukraine ne veut pas croiser la Russie

Judo

Malaise dans le monde du judo. L’Ukraine a décidé de ne plus participer aux compétitions internationales tant que les athlètes russes n’en seront pas exclus. Depuis l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, en février dernier, les judokas russes étaient restés à l’écart des compétitions. Mais ils ont été plus d’une vingtaine à se rendre en fin de semaine passée au tournoi de Mongolie, l’un des Grands chelems du circuit mondial. La Fédération internationale de judo (IJF) est en effet l’une des rares instances du mouvement olympique à ne pas avoir suivi à la lettre la recommandation du CIO. Certes, les Russes ne sont pas autorisés à participer aux compétitions internationales sous leurs couleurs et leur drapeau, mais ils peuvent le faire sous couvert de neutralité. “Tous ceux qui suivent un tant soit peu le sport mondial comprennent que les athlètes russes sont un élément clé de la politique de propagande agressive de ce pays, a écrit le président de la Fédération ukrainienne de judo, Mykhailo Koshliak, dans une lettre ouverte à l’adresse de l’IJF. En parlant de la Russie et du sport, il n’est en aucun cas possible de dire que le sport est en dehors de la politique.” Selon Mykhailo Koshliak, pas moins de 11 des 24 judokas russes engagés au tournoi de Mongolie, première étape du parcours de qualification aux Jeux de Paris 2024, sont des “représentants actifs des forces armées russes” et arborent des médailles et grades militaires. En tête de liste, Madina Taimazova (photo ci-dessus), médaillée de bronze aux Jeux de Tokyo. Elle est adjudant dans l’armée russe. Gênée aux entournures, l’IJF a défendu sa position par un communiqué où s’exprime son directeur général, Vlad Marinescu. “La Fédération internationale de judo est contre la guerre, contre toute forme de violence, ainsi que contre la haine et la discrimination, assure l’instance présidée par Marius Vizer. Le sport n’est pas la politique, le sport est un pont entre différentes cultures. Nos valeurs sont les valeurs du sport, où il n’y a pas de place pour la politique.”