— Publié le 19 novembre 2021

L’UIPM affiche ses soutiens

Pentathlon moderne

Après la surprise, puis la polémique, le petit monde du pentathlon moderne semble vouloir s’engager dans une phase de dialogue après la décision du bureau exécutif de son instance internationale (UIPM) de retirer l’équitation de la discipline pour les Jeux de Los Angeles en 2028. L’UIPM explique dans un communiqué avoir reçu des courriers de soutien après sa décision de lancer une vaste consultation à l’échelle mondiale pour déterminer le sport de substitution au saut d’obstacles. Dès la première semaine de la consultation, plusieurs fédérations nationales ont ainsi exprimé par écrit leur soutien à une démarche visant, le rappelle l’UIPM, à ouvrir “une ère plus accessible et durable pour le pentathlon moderne après les Jeux Olympiques de Paris 2024, sans discrimination pour aucun pays, région ou classe sociale“. L’instance internationale va même jusqu’à publier, dans son communiqué, certains courriers reçus au cours des derniers jours de fédérations nationales. Ils proviennent notamment de la France, l’Egypte, la Chine, les Philippines, l’Ouganda, mais aussi du Russe Andrey Moiseev, double champion olympique, aujourd’hui entraîneur national. Dans son communiqué, l’UIPM précise qu’elle doit soumettre au CIO une proposition quant au format de la discipline aux Jeux de .Los Angeles 2028 avant le 1er décembre 2021, date de la prochaine réunion de la commission du programme de l’instance olympique. Le programme des Jeux de Los Angeles en 2028 sera décidé par la commission exécutive du CIO lors de sa dernière réunion de l’année, prévue du 7 au 9 décembre 2021.