— Publié le 27 avril 2022

L’UEFA fait affaire avec Europol

Football

UEFA

L’UEFA accélère l’allure dans la lutte contre les matches truqués et la corruption. L’instance européenne du football s’est tournée pour cela vers l’office européen de police, Europol. Les deux parties ont lancé leur collaboration mardi 26 avril en organisant leur première conférence internationale conjointe. Elle s’est déroulée à La Haye, aux Pays-Bas, au siège d’Europol, et a rassemblé 109 hauts responsables des forces de l’ordre, des autorités judiciaires et des associations nationales de football issues de 49 pays. Au menu, des discussions sur la collaboration opérationnelle entre les forces de l’ordre et les responsables de l’intégrité du football, mais aussi sur la détection précoce des modèles de paris suspects. Selon Burkhard Mühl, un haut responsable d’Europol cité par l’AFP, “le crime organisé a rapidement compris que de nombreux clubs de football souffraient financièrement à cause du COVID-19. Avec les énormes profits associés à rendre l’imprévisible prévisible, nous voyons de plus en plus de cas de matches truqués et de résultats suspects.” Les experts du Centre européen de lutte contre la criminalité financière et économique d’Europol travaillent avec les autorités de l’Union Européenne pour identifier les liens entre les matches suspects et les suspects, et pour découvrir les groupes criminels organisés impliqués. De son côté, l’équipe d’experts anti-matches truqués de l’UEFA planche sur l’éducation, le renseignement, l’enquête et la coopération avec un réseau de spécialistes.