— Publié le 30 septembre 2021

Luc Tardif veut pousser le 3×3

Hockey sur glace

Pas de temps à perdre pour Luc Tardif. Moins d’une semaine après avoir été élu à la présidence de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), le dirigeant franco-canadien avance déjà ses pions. L’une de ses priorités : imposer une nouvelle discipline, le hockey 3×3, aux Jeux olympiques d’hiver. Avec un objectif : l’édition 2030. Luc Tardif l’a expliqué à Radio-Canada : “Je trouve que cela irait bien avec la génération qui zappe. Nous devons être à la recherche de nouvelles façons de jouer. Le hockey 3×3 a été expérimenté aux Jeux de la Jeunesse 2020 à Lausanne, avec des joueurs de toutes les nations qui évoluaient dans différentes équipes, dont une compétition trois contre trois. On a expérimenté les règlements, regardé la notion de sécurité, affiné un peu les règles. L’expérience a été concluante. On fait un boulot colossal pour les Jeux olympiques, mais pour seulement six médailles, trois pour les garçons, trois pour les filles. On investit 15 millions pour amener les arbitres… Les qualifications débutent un an et demi à l’avance. Mais je pense que nous ne sommes pas considérés à notre juste valeur. L’impact du hockey sur glace vaut plus. C’est pourquoi je me dis : “On va pousser le trois contre trois, pour être un peu plus présent.” Luc Tardif n’en fait pas mystère : l’IIHF ne sera pas prête pour imposer cette discipline aux Jeux de Milan-Cortina en 2026. Mais le nouveau président de l’instance croit en ses chances pour l’édition suivante, encore non attribuée par le CIO. “Les Jeux d’hiver 2030 pourraient être un bon timing”, suggère-t-il