— Publié le 23 mars 2022

L’opposition demande de la transparence

Paris 2024

Menace de gros temps pour Anne Hidalgo. La maire de Paris, candidate du Parti socialiste à l’élection présidentielle, a été mise en minorité au Conseil de Paris sur un budget lié au prochain rendez-vous olympique et paralympique. Deux groupes d’élus, représentant respectivement les écologistes et les Républicains, ont fait cause commune pour réclamer plus de transparence dans les dépenses engagées par la capitale pour les Jeux d’été en 2024. Antoinette Guhl, une élue Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a relevé que les dépenses propres à la ville n’étaient pas encore chiffrées et devraient l’être, à moins de 900 jours de l’événement. La Républicaine Samia Badat-Karam, de son côté, a fait état lors du Conseil de Paris de “perspectives budgétaires alarmantes“, notamment en raison des “estimations financières de certains équipements qui doivent être revues à la hausse“. Elle insiste : “Le manque d’informations perdure“. Réponse de Pierre Rabadan, l’adjoint en charge des Sports et des Jeux olympiques : “Je ne peux pas vous dire en 2022 combien coûteront les Jeux en 2024. Les décisions seront prises au fur à mesure. Il y a des coûts que nous ne connaissons pas aujourd’hui.” En février dernier, un rapport de la Cour régionale des comptes a estimé à 308 millions d’euros les dépenses d’investissement liés aux Jeux, et à 82,6 millions d’euros celles de fonctionnement.