— Publié le 25 mars 2022

L’ITA fait affaire avec l’Allemagne

Dopage

La tendance se renforce. Après avoir fait presque le plein de fédérations internationales, l’Agence de contrôles internationale (ITA) poursuit sa percée à l’échelon national. Elle annonce la signature d’un accord de coopération avec l’Agence allemande de lutte contre le dopage (NADA). Les deux entités vont travailler ensemble dans les domaines des contrôles, mais aussi de l’Intelligence & Investigations. Elles doivent également collaborer sur les questions liées au passeport biologique de l’athlète (ABP). Objectif : utiliser les ressources de manière efficace, en particulier avec les athlètes de niveau international. L’accord est initialement prévu pour une période d’une année, il sera concrétisé dès les championnats d’Europe multisport 2022 à Munich, où la NADA Allemagne sera responsable de la coordination et l’ITA de la réalisation des contrôles antidopage. L’ITA l’explique dans un communiqué : elle “accueille dans son réseau toute organisation nationale antidopage qui souhaite rejoindre cette initiative et recherchera activement d’autres collaborations.” Son catalogue de clients pourrait donc encore s’étoffer dans les mois à venir.