— Publié le 30 avril 2021

L’Iran suspendue pour quatre ans

Judo

Nouvel épisode dans le feuilleton du judoka iranien Saeid Mollaei, contraint par sa fédération de perdre un match aux Mondiaux 2019, afin d’éviter de rencontrer un adversaire israélien. La Fédération internationale de judo (IJF) a décidé de frapper fort en prononçant la suspension pour quatre ans de la fédération iranienne. L’instance présidée par Marius Vizer l’a annoncé sur son site Internet, expliquant que le cas Saeid Mollaei n’était pas isolé. L’Iran est sanctionnée pour “violations répétées et graves” des statuts de l’IJF et des valeurs de l’olympisme. L’IJF avait déjà prononcé une sanction contre la Fédération iranienne de judo, dans le cadre de cette même affaire, mais elle avait été levée par le Tribunal arbitral du sport (TAS). La commission de discipline de l’IJF a donc repris le dossier. Pour finalement décider de retirer à l’Iran son statut de pays membre, à compter du 18 septembre 2019, pour une période de quatre ans. Elle ne concernera pas Saeid Mollaei. Le judoka iranien a décidé de quitter son pays d’origine, après un tournoi international disputé en 2019 à Tokyo. Il porte désormais les couleurs de la Mongolie, et devrait disputer les Jeux de Tokyo pour son pays d’adoption