— Publié le 26 août 2021

L’IPC éteint la polémique

Tokyo 2020

Thomas Bach a quitté Tokyo. Le président du CIO a pris un vol retour tard dans la soirée du mercredi 25 août, au terme d’une journée marathon sur les sites des compétitions paralympiques, où il a assisté aux épreuves de goalball, escrime, natation, rugby et basket en fauteuil. Son départ devrait éteindre la polémique sur sa venue au Japon en pleine crise du COVID-19, alimentée par les déclarations, mercredi, du premier conseiller du gouvernement sur les risques sanitaires. Dans sa conférence de presse quotidienne, l’IPC a justifié jeudi 26 août la venue de Thomas Bach à Tokyo pour les Jeux paralympiques. “De notre point de vue, à l’IPC, c’était vraiment très bien qu’il ait répondu favorablement à notre invitation, a expliqué Craig Spence, le porte-parole de l’instance. Je sais qu’il y a eu quelques questions à ce sujet, c’est pourquoi je tiens à préciser que son plan d’activité avait été approuvé par le gouvernement japonais. L’IPC et le CIO ont une relation de travail très étroite. Les Jeux paralympiques n’auraient pas la taille ou l’ampleur qu’ils ont aujourd’hui sans le soutien que nous recevons et la relation que nous avons avec le CIO. Il n’est pas rare que le président du CIO assiste à la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques. Cela s’est déjà produit à de nombreuses reprises, et nous sommes donc très heureux qu’il ait été présent. Thomas Bach a fait tout ce qu’il fallait en termes de port de masque et de distanciation sociale. Nous avons été heureux de l’accueillir. Et nous l’accueillerons encore aux prochains Jeux paralympiques.