— Publié le 30 juillet 2021

L’insolite : un préservatif au secours d’un canoë

Tokyo 2020

Jessica Fox n’en est pas à ses premiers Jeux olympiques. Depuis Londres 2012, l’Australienne a décroché quatre médailles en canoë-kayak slalom. La dernière en date jeudi 29 juillet en canoë monoplace (C1), une nouvelle épreuve féminine au programme olympique. Mais elle n’avait encore jamais eu recours à un préservatif pour réparer son matériel en pleine compétition. L’Australienne a posté sur son compte TikTok une courte vidéo, où elle montre comment elle fait tenir une pièce de carbone de son canoë à l’aide d’un préservatif distribué au village des athlètes par le comite d’organisation. “Je parie que vous ne saviez pas que les préservatifs pouvaient être utilisés pour réparer les kayaks“, a légendé Jessica Fox dans sa vidéo, déjà vue plus de 60 000 fois. Fidèle à une tradition débutée aux Jeux de Séoul en 1988, le comité d’organisation a distribué environ 150 000 préservatifs au village des athlètes. Mais en accompagnant sa livraison d’une note recommandant aux compétiteurs de ne pas les utiliser aux Jeux, afin de garantir un événement “sûr et sécurisé“, mais plutôt de les ramener chez eux.