— Publié le 31 juillet 2021

L’insolite : deux jours pour être un olympien

Tokyo 2020

Conséquence imprévue, mais inévitable, de la crise sanitaire et des mesures anti-COVID-19 prises par les Japonais : le statut de sélectionné olympique tient désormais à un fil. Le perchiste américain Matt Ludwig l’a découvert cette semaine. Mais, fait rare, il l’a appris à son avantage. Quatrième aux sélections olympiques américaines, il avait tiré un trait définitif sur les Jeux de Tokyo. Jusqu’à mercredi 28 juillet et l’annonce du renoncement du numéro 1 américain de la discipline, Sam Kendricks, testé positif au COVID-19. Devenu sélectionnable, Matt Ludwig a reçu un coup de téléphone à 23 heures à son domicile d’Akron, dans l’Ohio, où il était en plein déménagement. Son agent lui a expliqué qu’il avait un vol pour Tokyo huit heures plus tard. L’athlète s’est précipité à l’université d’Akron pour récupérer ses perches, au milieu de la nuit. Puis il a filé vers l’aéroport de Cleveland pour prendre un avion le lendemain en début de soirée. Il a atterri à Tokyo le vendredi vers 16 heures. Six heures plus tard, il posait son paquetage dans une chambre du village olympique. Après un dîner avalé sans traîner, puis une courte nuit de sommeil, il a poussé la porte du stade tôt dans la matinée de samedi pour le concours de qualification. “Une heure avant de monter dans le bus pour le stade, je n’avais pas encore la tenue officielle de l’équipe américaine“, a-t-il confié après le concours. Avec un meilleur saut à 5,50 m, Matt Ludwig n’a pas pu décrocher une place pour la finale. Son expérience olympique a duré moins de 48 heures. Mais il est un olympien.