— Publié le 15 septembre 2020

L’ICF main dans la main avec Peace and Sport

Canoë-kayak

La Fédération internationale de canoë-kayak (ICF) se penche à son tour sur la problématique de la paix par le sport. Elle annonce avoir conclu un accord de partenariat Peace and Sport, l’organisation basée à Monaco. Il a été signé par le président de l’ICF, l’Espagnol José Perurena, et le président et fondateur de Peace and Sport, le Français Joël Bouzou. Selon les termes du partenariat, les deux parties s’engagent à unir leurs ressources pour “diffuser le message que le sport peut être un outil déterminant pour construire une paix durable entre les communautés”. Pour Jose Perurena, le président de l’ICF, le canoë est “plus qu’un sport, une philosophie de la vie. En ces temps difficiles, nous avons besoin d’un accord comme celui-ci avec le retour d’une activité sociale dans de nombreux territoires.” Peace and Sport, dont les programmes sur le terrain concernent une douzaine de pays à travers le monde, dont le Burundi, la Jordanie et la France, avait déjà mis un pied dans l’univers du canoë-kayak. L’organisation compte en effet deux médaillés olympiques de la discipline parmi sa centaine de “Champions de la Paix” : Tony Estanguet, le triple médaillé d’or en C1 slalom, par ailleurs vice-président de l’ICF, et Benjamin Boukpeti, médaillé de bronze dans la même discipline aux Jeux de Pékin 2008, premier médaillé olympique de l’histoire du Togo.