— Publié le 30 novembre 2022

L’IBA lorgne vers Cuba

Boxe

Son avenir olympique ne tient plus qu’à un fil, mais la boxe semble déterminée à occuper l’actualité. Son instance internationale, l’IBA, aurait le projet de récupérer l’Ecole nationale de boxe, à La Havane, pour en faire une académie mondiale dédiée au noble art. Le président de l’IBA, le Russe Umar Kremlev, l’a expliqué mardi 29 novembre aux médias locaux : “Nous voulons reconstruire l’ensemble du centre pour en faire une institution internationale de formation pour les boxeurs de divers pays. L’IBA est prête à investir dans la reconstruction. Cuba produit les meilleurs boxeurs du monde“. Umar Kremlev a également promis l’envoi à Cuba d’une donation de 300 paires de gants et d’autres équipements, censés aider les athlètes dans leur préparation. Il a aussi assuré que les primes remportées par les boxeurs cubains aux Mondiaux 2021 à Belgrade leur seraient bientôt envoyées. Elles étaient gelées en raison de l’embargo des Etats-Unis. Dans un genre différent, l’instance annonce dans un communiqué le lancement l’an prochain de son circuit professionnel, les IBA Pro Series. Il intégrera le World Boxing Tour (WBT) et sera ouvert à certains boxeurs professionnels, en fonction de leur contrat. Les IBA Pro Series seront lancées par une première soirée de combats le 11 décembre 2022 à Abu Dhabi. Format proposé :  5 × 3 minutes pour les hommes, 5 × 2 minutes pour les femmes. Pour la suite du circuit, il est prévu de passer à des combats en 7 rounds de 3 minutes (7 x 2 minutes pour les femmes). Autre nouveauté : la suppression des protections de tête. Une étape importante dans l’histoire de l’IBA, explique l’instance, qui “changera le visage de la boxe amateur“.