— Publié le 17 septembre 2021

L’ex ministre des Sports échappe à la prison

Kenya

La justice a tranché. Hassan Wario (photo ci-dessus), l’ex ministre des Sports du Kenya, a été condamné jeudi 16 septembre à une amende de plus de 32 000 dollars pour avoir détourné de l’argent destiné aux dépenses de la délégation kényane aux Jeux de Rio 2016. Reconnu coupable, la veille, des faits de corruption et d’abus de pouvoir, il devra s’acquitter de cette somme, sous peine de passer six ans en prison. L’ancien membre du gouvernement et diplomate (il était ambassadeur en Autriche au moment de son arrestation) n’a pas vraiment hésité entre les deux sanctions. Il a payé l’amende, dès jeudi soir, et pu quitter sa cellule de Nairobi. Hassan Wario et un autre prévenu, Stephan Soi, ex responsable du comité olympique kényan, étaient accusés d’avoir détourné plus de 800 000 dollars destinés à la préparation et au séjour de l’équipe nationale aux Jeux de Rio en 2016. Stephen Soi a également été reconnu coupable des mêmes accusations. Mais sa sentence est nettement plus lourde : 12 ans de prison ou une amende d’environ 950 000 dollars. Selon la juge d’instruction, Elizabeth Juma, Hassan Wario a utilisé une partie du budget de la délégation olympique pour faire venir à Rio de Janeiro trois personnes sans lien avec les Jeux olympiques, puis leur verser des indemnités pour leur déplacement et leur présence au Brésil.