— Publié le 18 avril 2017

Les sports électroniques aux Jeux asiatiques

Asie

Prémonitoire? L’Association des comités nationaux olympiques d’Asie (OCA) a signé un accord de partenariat avec Alisports, la branche sportive du groupe chinois Alibaba, géant mondial du commerce en ligne et dernier en date des sponsors officiels du CIO. Jusque-là, rien de très nouveau sous le soleil. Mais, surprise, le contrat porte sur le développement des sports électroniques aux Jeux asiatiques. En vertu de cet accord, les disciplines du “eSport” feront leur entrée dès cette année aux Jeux d’Asie en salle et des arts martiaux, organisés à Ashgabat, la capitale du Turkménistan, avant d’être intégrés au programmes des Jeux asiatiques 2018 à Jakarta et 2022 à Hangzou. L’an passé, Alisports a investi une centaine de millions de yuans (13,6 M€) dans la création d’un tournoi mondial de eSport, les “World Economic Sports Games”. L’accord signé avec l’OCA stipule que le groupe chinois s’engage à développer une stratégie de développement des sports électroniques, et à accompagner l’organisation olympique dans sa conquête de ce nouveau marché.