— Newsletter

| | |

— Publié le 27 décembre 2021

Les semelles au régime minceur

Athlétisme

Le feuilleton du règlement sur les chaussures de course à pied vient de connaître un nouvel épisode. Mais ses effets ne seront pas immédiats. Réuni avant les fêtes pour la dernière fois de l’année, le Conseil de World Athletics a amendé son règlement en décidant que l’épaisseur de la semelle des chaussures à pointes pourrait aller jusqu’à 20 mm au maximum. Et cela, pour toutes les disciplines de l’athlétisme. Dans le règlement actuel, en vigueur jusqu’au 31 décembre 2021, les semelles peuvent avoir un épaisseur maximale de 25 mm pour le triple saut et toutes les courses à partir du 800 m. Mais, précision d’importance, cette nouvelle règlementation sera appliquée à partir de novembre 2024, soit après les Jeux de Paris. Un délai censé permettre aux équipementiers, mais aussi aux athlètes, de s’y préparer. “L’objectif principal du groupe de travail sur les chaussures en athlétisme a été de trouver une solution à long terme à l’équilibre entre équité et innovation”, explique World Athletics dans un communiqué. Le nouveau règlement adopté par le Conseil de l’instance internationale précise également que les athlètes ne seront plus autorisés à se débarrasser de leurs chaussures juste après leur compétition. Ils devront les conserver le temps d’un éventuel contrôle. Enfin, il a été décidé que les chaussures ne pourraient pas contenir de technologie “sensorielle ou intelligente” intégrée. Mais ce point du règlement ne concerne pas l’utilisation de capteurs de fréquence cardiaque, de vitesse et de distance.