— Publié le 29 juillet 2022

Les Russes seront toujours testés

AMA

Pendant le conflit, les contrôles continuent. Tel est, en substance, le message délivré par Witold Banka (photo ci-dessus), le président de l’Agence mondiale antidopage (AMA), à propos de la situation des athlètes russes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine. Présent à Birmingham à l’occasion des Jeux du Commonwealth, le dirigeant polonais a assuré que les tests antidopage des athlètes russes se poursuivraient, même si la grande majorité d’entre eux est bannie de toutes les compétitions internationales. Witold Banka le reconnaît : la longue histoire de la Russie avec le dopage incite l’AMA à la plus grande prudence concernant le fonctionnement actuel de l’agence russe antidopage (RUSADA), et donc le traitement et l’envoi des résultats des tests. “Je ne dirai pas que je suis confiant, a-t-il reconnu à Birmingham avant l’ouverture des Jeux du Commonwealth. Nous surveillons ce qu’ils font. Nous avons toujours une ligne de communication ouverte avec RUSADA pour nous assurer que la guerre ne donne pas un laissez-passer aux tricheurs“.