— Publié le 14 juin 2022

Les NADO se mobilisent

Dopage

La communauté internationale de la lutte antidopage se mobilise. Pas moins de 13 organisations nationales anti-dopage (NADO) ont signé une déclaration commune de principes directeurs. Elle a été publiée mardi 14 juin. La démarche est justifiée par les signataires par les “menaces pesant sur la légitimité et la crédibilité de la communauté antidopage”. Le document a pour but de “garantir la qualité et le leadership du mouvement mondial pour un sport sans dopage.” Parmi les principes directeurs proposés, le premier insiste sur la nécessité de donner à la voix des athlètes une “place prépondérante dans la lutte contre le dopage, reflétant leur importance et témoignant du respect dû aux responsabilités qu’ils assument au nom du sport propre“. Les leaders des NADO veulent également améliorer la dissuasion, les programmes ciblés et l’engagement des athlètes. Ils mettent en avant la bonne gouvernance de toutes les organisations impliquées dans la lutte contre le dopage, “condition préalable à une communauté antidopage crédible et digne de confiance“. Enfin, ils suggèrent que l’Agence mondiale antidopage (AMA) doit être “forte et indépendante“. Le déclaration commune est signée par les agences nationales antidopage d’Allemagne, d’Australie, du Canada, du Danemark, des Etats-Unis, de la Finlande, de la France, d’Irlande, de Nouvelle-Zélande, de Norvège, des Pays-Bas, de Suède, et du Royaume-Uni.