— Publié le 13 novembre 2020

Les licenciés s’envolent, les pertes se creusent

France

La crise sanitaire frappe de plein fouet le sport français. Et ses conséquences à court et moyen termes s’annoncent dramatiques. Selon un sondage réalisé par le comité national olympique (CNOSF), la perte des licenciés se chiffrerait déjà à 1,6 million, soit un peu moins de 15 % des effectifs du mouvement sportif français. L’enquête a été menée auprès de 72 fédérations et 44 000 clubs. Parmi ces derniers, seulement 25 % reconnaissent ne pas avoir encore enregistré une baisse de leur nombre de licenciés. Pour les autres, elle se situe à environ 28 %. La même enquête révèle que l’ensemble des fédérations sportives accuse une perte de près de 400 millions d’euros. Au total, elles ont perdu 260 millions d’euros sur les revenus issus des licences et cotisations, et 116 millions sur la billetterie, le sponsorings et les recettes annexes (buvette, compétitions…). Le gouvernement a annoncé une aide au sport français de 110 millions d’euros. Elle couvrira moins d’un tiers de ses pertes.