— Publié le 9 mars 2021

Les Jeux de la parité

Tokyo 2020

Pourquoi se priver ? Le CIO a profité de la Journée internationale des droits des femmes, lundi 8 mars, pour insister une nouvelle fois sur l’avancée spectaculaire de la parité aux prochains Jeux de Tokyo. Ils s’annoncent comme les premiers de l’histoire à respecter le principe de l’équilibre entre les sexes. L’instance olympique le détaille dans un communiqué, près de 49 % des athlètes participants seront des femmes. Le calendrier des compétitions assurera une visibilité égale entre les épreuves féminines et masculines. Il comprendra neuf épreuves mixtes de plus qu’à Rio 2016. Par ailleurs, pour la toute première fois, les 206 comités nationaux olympiques devraient compter au moins une athlète et un athlète dans leurs équipes olympiques respectives. Enfin, ces 206 délégations et l’équipe olympique des réfugiés constituée par le CIO seront encouragés à faire porter leur drapeau par deux athlètes, une femme et un homme, lors de la cérémonie d’ouverture. Même avancée pour les Jeux paralympiques, même si les chiffres restent plus éloignés de l’équilibre. Au moins 40,5 % de tous les athlètes seront des femmes, soit 1 782 compétitrices, contre 1 671 femmes aux Jeux paralympiques de Rio 2016 (38,6 %). Lors de la cérémonie d’ouverture, tous les comités nationaux paralympiques participants seront également encouragés à faire porter leur drapeau par deux athlètes, une femme et un homme.