— Publié le 22 juin 2021

Les Indiens contestent les règles sanitaires

Tokyo 2020

tokyo 2020

Les Jeux de Tokyo en sont encore à un mois de l’ouverture (J – 31), mais les mesures sanitaires décidées par les organisateurs japonais font déjà polémique. En cause, les nouvelles règles annoncées par le comité d’organisation, qui concernent 11 pays, dont le Pakistan, l’Inde et le Royaume-Uni. Elles prévoient notamment que les athlètes de ces pays, les plus touchés par le virus, soient isolés des autres délégations du village pendant les trois premiers jours. Selon la NHK, le comité national olympique indien aurait très formellement protesté auprès des Japonais contre ces restrictions. Il les estime “injustes“. L’instance indienne a envoyé samedi dernier un courrier officiel au comité d’organisation, où elle conteste l’obligation pour les athlètes de séjourner au village seulement cinq jours avant leurs épreuves, mais en passant les trois premiers jours en isolement. “Trois jours seront gaspillés à des fins d’isolement, il ne restera donc plus de temps pour l’entraînement”, explique le comité olympique indien dans sa lettre, insistant sur le fait que ces derniers jours sont “le moment où les athlètes ont besoin de se rapprocher de leur mode de fonctionnement pour atteindre leur apogée.” Le courrier affirme également que les règles sanitaires sont susceptibles d’avoir un impact négatif sur le plan alimentaire des athlètes indiens et affecter leurs performances. Selon Narinder Batra,  le président du comité olympique indien, les mesures sanitaires des organisateurs japonais seraient discriminatoires et iraient à l’encontre de l’esprit olympique.