— Publié le 13 août 2021

Les femmes ont crevé l’écran

Tokyo 2020

Les Jeux olympiques de Tokyo ne resteront pas seulement dans les mémoires, aux Etats-Unis, pour leurs conditions sanitaires et l’absence de spectateurs sur les sites de compétition. Ils devraient aussi marquer un tournant dans le registre de la parité hommes/femmes. Les femmes représentaient près de 54 % de la délégation américaine. Elles ont décroché 58,4 % des médailles de la Team USA, dont 23 en or. Surtout, elles ont établi un nouveau record en termes de couverture télévisée. Selon une étude menée par trois experts de la communication, près de 60% (59,1%) de la couverture des Jeux de Tokyo par NBC en prime-time a été consacré aux épreuves féminines et mixtes. Un record. Aux Jeux de Rio en 2016, le chiffre atteignait un peu moins de 58 %. Les Jeux de Tokyo ont été les troisièmes consécutifs où les disciplines féminines ont obtenu plus d’espace en prime-time que les sports masculins. Mais l’étude des universitaires américains pointe aussi que la couverture par la chaîne NBC n’a pas été exempte de sexisme. Pour les épreuves féminines, les images ont insisté en moyenne dix fois plus sur “le corps d’une athlète et/ou une partie spécifique de son anatomie” que dans les compétitions masculines.