— Publié le 16 juin 2020

Les discussions se poursuivent et se tendent

Rugby

Patience, patience. La réunion par visioconférence des acteurs majeurs du rugby mondial, lundi 15 juin, n’a pas accouché de la moindre décision. Elle était toute entière consacrée à la refonte du calendrier. A défaut d’annoncer un plan de bataille pour l’année 2020, World Rugby s’est donc contenté d’un communiqué de presse où l’instance internationale explique que les “discussions vont se poursuivre”. Toujours selon World Rugby, la réunion de ce début de semaine a permis d’établir “les bases d’un échange constructif et franc entre fédérations nationales, compétitions nationales et internationales, ligues professionnelles et joueurs”. Mais pour en connaître un peu plus sur les prochaines étapes de la saison de rugby, il faudra patienter jusqu’au 30 juin, date présumée d’une annonce plus concrète. La suite des débats s’annonce complexe. Deux ligues professionnelles, la LNR française et la Premiership anglaise, font bloc pour s’opposer à une application de la règle 9 du règlement de World Rugby sur la mise à disposition des joueurs pour l’équipe nationale. “Concernant le calendrier de la saison prochaine, la LNR et la Premiership s’opposent à une modification précipitée de l’article 9, tout en restant ouvertes à des échanges avec les fédérations de gré à gré pour renforcer le nombre de matches internationaux dès 2020 et en réponse à la situation exceptionnelle du Covid-19″, expliquent-elles dans un communiqué de presse. Les deux ligues reprochent notamment à World Rugby d’avoir été “mises devant un fait accompli, sans consultation préalable.”