— Publié le 12 juillet 2021

Les diffuseurs se préparent aux records

Tokyo 2020

A défaut de spectateurs sur les sites de compétition, les Jeux de Tokyo 2020 s’annoncent comme les plus télévisés de l’histoire. Le CIO a fait ses comptes : la couverture de l’événement par les diffuseurs officiels battra tous les records du genre. Au Japon, elle devrait être environ le double de celle des Jeux de Rio 2016. Aux États-Unis, NBC Universal diffusera plus de 7 000 heures de couverture à la télévision et sur les plateformes numériques, soit un nouveau record olympique américain. En Europe, Discovery Eurosport proposera jusqu’à 4 000 heures de couverture en direct à la télévision et sur ses plateformes numériques. Côté production, les Jeux de Tokyo devraient également repousser les limites du genre. OBS va produire plus de 9 000 heures de contenu, soit 30 % de plus qu’à Rio en 2016. La couverture complète en direct sera, pour la première fois dans l’histoire olympique, en ultra-haute définition (4K) / haute gamme dynamique (HDR) avec son immersif (5.1.4). Parmi les nouveautés technologiques annoncées, les caméras True View d’Intel, partenaire du CIO au sein du programme mondial TOP, offriront pour la première fois des retransmissions immersives de tous les matchs de basketball. Une technologie de suivi en 3D des athlètes, développée en collaboration avec les partenaires mondiaux TOP Intel et Alibaba, fera appel à l’intelligence artificielle et à la vision pour fournir des informations en temps quasi réel et des visualisations superposées pendant certaines épreuves en athlétisme (100 m, 200 m, 400 m, relais 4×100 m, décathlon et heptathlon). Les téléspectateurs pourront comprendre à quel moment précis chaque sprinter atteint sa vitesse maximale et analyser grâce aux statistiques les différentes phases de la course. Plus que jamais, l’écart s’annonce abyssal entre l’événement vécu sur place, dans des stades et des salles vides, et sa version télévisée.