— Publié le 27 mai 2021

Les comptes retrouvent l’équilibre

AIBA

Un nouveau départ pour l’AIBA ? L’instance internationale de la boxe annonce avoir payé “intégralement” sa dette de 10 millions de dollars envers la société azerbaïdjanaise Benkons LLC, et bouclé ainsi un emprunt qui pesait depuis plusieurs années sur ses comptes et menaçait son avenir. Le prêt remontait à l’époque de la présidence de CK Wu. Il avait été souscrit pour financer le lancement des World Series of Boxing, un circuit de compétitions lancé en 2010. La dette avait été citée par le CIO comme l’une des principales raisons de l’arrêt des subventions à l’AIBA, décidée en 2017, puis de la suspension de l’instance du mouvement olympique. En prime, l’AIBA confirme la mise en place d’un plan d’aide de 7 millions de dollars pour les fédérations nationales et les confédérations régionales, destiné à les accompagner financièrement dans leurs efforts de développement. L’AIBA distribuera chaque année 2 millions de dollars aux fédérations nationales. Dans le même temps, des équipements de boxe seront fournis aux pays pour un montant total de 2,5 millions de dollars. Chacune des cinq confédérations de l’AIBA recevra 500 000 dollars par an. Enfin, une enquête indépendante a été commandée sur les allégations de corruption de juges dans le passé, notamment autour du tournoi de boxe des Jeux de Rio 2016.