— Publié le 3 août 2021

Les Chinoises rendent hommage à Mao

Tokyo 2020

Après les Etats-Unis, la Chine. Après l’athlétisme, le cyclisme sur piste. Bao Shanju et Zhong Tianshi, deux Chinoises médaillées d’or en vitesse par équipes, ont enfreint à leur tour la Charte olympique aux Jeux de Tokyo. A l’image de la lanceuse de poids Raven Saunders, qui avait formé un X avec ses deux bras sur le podium, les deux jeunes femmes se sont rendues à la cérémonie des médailles en portant sur leur veste un badge à l’effigie de Mao Zedong. Une infraction à la règle 50 du règlement olympique sur l’expression d’une opinion, politique, sociale ou religieuse, aux Jeux. Le CIO n’a pas apprécié et l’a fait savoir. L’instance a expliqué par la voix de son porte-parole, Mark Adams, avoir demandé au Comité olympique chinois un “rapport sur la situation”. Mark Adams a précisé que le CIO examinait actuellement la question. L’instance olympique a décidé le mois dernier d’assouplir la règle 50 de sa Charte, en autorisant aux athlètes d’exprimer une opinion aux Jeux, mais seulement dans les médias ou sur les réseaux sociaux. Toute expression ou geste politique reste interdite sur le podium. Les deux cyclistes chinoises risquent donc une sanction.