— Publié le 21 décembre 2021

Les cas reculent, les enquêtes progressent

AMA

WADA-AMA

Un progrès ? L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié son rapport sur les violations des règles antidopage pour l’année 2019. Il s’agit du septième édité par l’AMA, mais le dernier avant le début de la crise sanitaire mondiale. Au total, 1 914 violations des règles antidopage ont été enregistrées pour l’année 2019. Elles concernent des personnes de 117 nationalités et 89 sports différents. Parmi ces violations, 1537 découlent de résultats d’analyse anormaux. Le reste, soit 377 cas, provient d’enquêtes et de renseignements. Avec un total de 1 914 violations des règles antidopage, l’année 2019 marque un léger recul sur le front du dopage (1 923 cas avaient été comptabilisés une année plus tôt). Elle est surtout dominée par une hausse du nombre de violations non analytiques. Elles étaient au nombre de 94 en 2018, elles ont grimpé à un record de 377 pour l’année 2019, soit une augmentation de 34 %. Commentaire du directeur général de l’AMA, Olivier Niggli : “Bon nombre d’entre elles ont été déterminées grâce à des preuves recueillies par le renseignement et les enquêtes. Il est clair que le travail réalisé par le département Renseignement et enquêtes de l’AMA et les enquêteurs d’autres organisations antidopage amène des résultats probants. Le succès de la plateforme de sources confidentielles de l’AMA, Brisez le silence!, est très encourageant. De plus en plus de personnes disposant de preuves d’actes répréhensibles se manifestent pour fournir des informations à nos enquêteurs.”