— Publié le 20 octobre 2021

Les Britanniques lorgnent toujours sur le Mondial 2030

Football

Leurs supporteurs dérapent régulièrement, mais le Royaume-Uni et l’Irlande n’ont pas tiré un trait sur leur projet d’organiser en 2030 la Coupe du Monde de football. Simon Morton, le directeur général de l’agence UK Sport, l’a confié mardi 19 octobre, au lendemain de la décision de l’UEFA de sanctionner l’Angleterre pour le comportement violent de certains de ses fans lors de la finale de l’Euro 2020 (un match à huis clos ferme et un avec sursis à l’Angleterre, plus une amende de 100 000 euros à la Fédération anglaise) :  « Il y a des leçons à tirer, la FA (Fédération anglaise de football) a ordonné un audit par la Baronne Casey. C’est très grave. Mais je ne pense pas que cela signifie que notre candidature soit anéantie. Je ne pense pas que ces événements soient représentatifs de la façon dont ce pays organise des événements sportifs. Nous avons une excellente réputation, non seulement parce que nous accueillons des événements formidables, mais aussi parce que nous les accueillons de façon sûre et en toute sécurité ». Simon Morton s’exprimait devant le comité parlementaire en charge de la Culture, du Numérique, des Médias et des Sports. Le projet britannique avance. Il est soutenu par Boris Johnson, le Premier ministre ayant publiquement assuré de son soutien une candidature commune du Royaume-Uni et de l’Irlande à l’organisation de la Coupe du Monde 2030.