— Publié le 1 février 2021

Les athlètes ne seront pas prioritaires

Italie

Les athlètes italiens sont prévenus : ils ne bénéficieront d’aucun passe-droit dans le processus de vaccination mis en place dans le pays pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Giovanni Malago (photo ci-dessus), le président du comité national olympique, l’a reconnu dans une interview à La Repubblica : les sélectionnés aux Jeux de Tokyo ne seront pas prioritaires. “Nous savons qu’il y a de nombreux pays où les athlètes nationaux sont sur le point d’être vaccinés, a expliqué le dirigeant italien, par ailleurs membre du CIO. Nous ne demanderons jamais cela. Nous ne le voulons pas non plus. Une personne âgée doit être vaccinée avant un athlète d’une vingtaine d’années. Mais un sportif de haut niveau doit beaucoup se déplacer, pour des rassemblements, des compétitions… Il passe par les aéroports, les vestiaires, les lieux de compétitions, pour défendre le drapeau italien. Il revient au monde politique de décider (pour la vaccination), pas au mouvement sportif.” La Hongrie et la Serbie ont commencé à vacciner leurs athlètes olympiques dès la fin de la semaine passée. En Israël, le comité national olympique a annoncé que la moitié de sa délégation pour les Jeux de Tokyo avait déjà été vaccinée, le processus devant être terminé d’ici la fin du mois de mai.