— Publié le 17 janvier 2022

Les athlètes logés en cité universitaire

Jeux de la Francophonie

Francophonie

Les retards s’accumulent et le temps presse à Kinshasa, ville-hôte des Jeux de la Francophonie 2022 (19 au 28 août). Mais les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) le répètent à l’unisson : les Jeux auront bien lieu, et ils auront lieu aux dates prévues. Le ministre congolais de l’Intégration régionale, Didier Mazenga, et le directeur du comité d’organisation, Isidore Kwandja, l’ont confirmé en fin de semaine passée lors d’une entrevue avec le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde : le projet de construction d’un nouveau village des athlètes au stade Tata Raphaël de Kinshasa est abandonné. A sept mois de l’échéance, le retard pris sur le chantier ne permettrait plus de livrer les bâtiments à temps pour l’événement sportif et culturel. Les athlètes des prochains Jeux de la Francophonie seront donc logés dans les chambres rénovées de la cité universitaire de Kinshasa. Pour l’occasion, les organisateurs congolais annoncent l’installation de la fibre optique, un renforcement du système de l’eau et de l’électricité, et l’aménageant de terrains sportifs. Commentaire du directeur du comité d’organisation : “C’est une opportunité pour notre pays de faire d’une pierre deux coups : organiser les jeux dans le délai et réaliser des investissements qui vont bénéficier à la jeunesse congolaise ».