— Publié le 15 juin 2022

L’enquête est ouverte

Paris 2024

Nouveaux soucis en vue pour la SOLIDEO. Le parquet de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, a confirmé l’ouverture d’une enquête après la découverte en mars dernier de sept travailleurs sans-papiers sur le chantier du village des athlètes des Jeux de Paris 2024. Elle sera menée par la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). L’enquête a été ouverte le 8 juin, pour “emploi d’étrangers sans titre”, “recours au travail dissimulé” et “exécution en bande organisée d’un travail dissimulé“. Pour rappel, l’affaire a débuté en mars dernier après un contrôle de la direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS), déclenché après un signalement du syndicat CGT. Il s’est avéré que les travailleurs sans-papiers étaient employés par une société sous-traitante, sélectionnée par la SOLIDEO (Société de livraison des ouvrages olympiques) pour la construction du futur village des athlètes. Selon une source citée par l’AFP, près d’une centaine de contrôles ont été opérés depuis le lancement des chantiers des Jeux de Paris 2024.