— Publié le 9 juillet 2021

Le village des médias verra le jour

Paris 2024

Soulagement à la SOLIDEO. La Société en charge de la livraison des ouvrages olympiques va pouvoir relancer le chantier de la construction du futur village des médias des Jeux de Paris 2024 à Dugny, en Seine-Saint-Denis. La cour administrative d’appel de Paris a rejeté, jeudi 8 juillet, les deux requêtes déposées par plusieurs associations et par des riverains qui dénoncent une atteinte à l’environnement. Le 6 avril dernier, la même cour avait pourtant suspendu une partie de l’autorisation environnementale délivrée par le préfet pour lancer les travaux. Mais, cette fois, la Cour estime qu’il n’existe pas “d’alternative satisfaisante au projet autorisé”. Dans son arrêt, elle considère que le village des médias ne peut se construire ailleurs qu’à cet endroit précis, sur l’Aire des Vents à Dugny. “Ce choix a été guidé par les impératifs de proximité et de compacité entre les différents sites olympiques”, explique-t-elle. Sa nouvelle décision, contraire à la précédente, a été prise après avoir reçu de nouveaux éléments des pouvoirs publics. Le village des médias verra donc le jour. Après les Jeux de Paris 2024, il sera transformé en un éco-quartier de 1 200 logements destinés à la ville de Dugny. Le projet prévoit également l’aménagement d’une école, une crèche, un gymnase et une passerelle de franchissement au-dessus de l’autoroute A1. Commentaire du maire de Dugny, Quentin Gesell : “On espère maintenant que le retard pris à cause de la procédure judiciaire n’ait pas de conséquence sur la livraison du chantier prévue en avril 2024. Nous aimerions avoir des garanties sur ce point-là”.