— Publié le 8 octobre 2020

Le village des médias construit en deux temps

Paris 2024

Menacé un temps par le plan d’économies du COJO Paris 2024, le village des médias verra bien le jour. Et sa construction reste maintenue sur les communes de Dugny, du Bourget et de la Courneuve, dans le département de la Seine-Saint-Denis. Mais, rigueur budgétaire oblige, il sortira de terre en deux temps. La délégation interministérielle aux Jeux olympiques et paralympiques, désormais présidée par Michel Cadot, a annoncé mercredi 7 octobre que les deux phases de la construction se dérouleraient respectivement avant et après les Jeux. Seulement 700 logements, sur les 1 300 prévus dans le plan initial, seront prêts à temps pour l’événement olympique et paralympique. Ils seront livrés avec un ensemble d’équipements urbains, dont un groupe scolaire, un gymnase et une passerelle piétons et vélos au-dessus de l’autoroute A1. Leur construction sera également accompagnée de l’aménagement du terrain des Essences à La Courneuve et du Parc des Sports au Bourget. Dans un deuxième temps, le reste des logements, soit 600 appartements, sera bâti en 2025. En prime, cet héritage des Jeux sera renforcé par un parc d’activité pour les PME-TPE et des équipements publics. Par ailleurs, la commission préalable à la sélection des groupements, réunie mercredi 7 octobre, a désigné les favoris pour la construction des deux premiers lots (sur 4) : le groupement Sogeprom/Demathieu & Bard Immobilier pour le projet Paysage, et le trio formé par Ametis, Ideom et Gaïa Promotion pour le second, intitulé Manifesto. Ils seront officiellement désignés le 13 octobre, à l’occasion du prochain conseil d’administration de la SOLIDEO. Les travaux doivent débuter au troisième trimestre de l’année 2021, pour une livraison des logements en mars 2024.