— Publié le 23 septembre 2022

Le Qatar n’écoute plus les critiques

Qatar 2022

Sage position. A moins de 100 jours du coup d’envoi, le Qatar a décidé de ne plus prêter l’oreille aux critiques qui entourent la Coupe du Monde de football 2022 (20 novembre au 18 décembre). L’état du Golfe préfère se concentrer sur l’essentiel : la dernière ligne de la préparation du tournoi planétaire. Hassan al Thawadi, le secrétaire général du comité d’organisation, l’a expliqué à l’agence officielle de presse Qatar News Agency : Le Qatar a dépassé depuis longtemps le stade des réponses aux sceptiques quant à ses capacités à organiser la Coupe du Monde. Dès le premier jour, nous étions persuadés que nos actes sur le terrain prouveraient à tous la capacité du Qatar à accueillir un tournoi majeur comme la Coupe du Monde“. Tous les stades sont désormais prêts à l’emploi, le dernier de la liste – le stade de Lusail, où se jouera la finale – ayant été inauguré le 9 septembre. En revanche, le système des transports reste un point d’interrogation. Les doutes demeurent également sur la capacité du Qatar à répondre à la demande des visiteurs en termes d’hébergement, les hôtels étant peu nombreux et souvent très chers. Mais les autorités du pays se montrent rassurantes. Elle répètent que le nombre de chambres sera suffisant pour faire face à l’afflux de visiteurs. Par ailleurs, il est acquis qu’un grand nombre de supporteurs étrangers feront le choix de loger dans les pays voisins, dont les Emirats arabes unis, un réseau de navettes aériennes devant permettre de faire le voyage dans la journée pour assister à une rencontre.