— Publié le 5 octobre 2022

Le Qatar avance son héritage

Jeux Asiatiques

L’héritage n’est pas seulement une belle formule pour le Qatar. L’état du Golfe a profité de la 41ème assemblée générale de l’Association des comités olympiques asiatiques (OCA), mardi 4 octobre à Phnom Penh, pour présenter son plan Héritage des Jeux Asiatiques 2030 à Doha. Surprise : il a déjà débuté. “Nous avions promis que l’héritage de Doha 2030 commencerait en 2021, et c’est ce qui s’est passé, a expliqué Jassim bin Rashid Al Buenain, le secrétaire général du Comité olympique du Qatar (QOC) et vice-président de Doha 2030. Avant même le lancement officiel de notre projet d’héritage, nous avons soutenu les athlètes asiatiques dans leur préparation des Jeux de Tokyo 2020“. La suite du programme s’annonce massive. Le projet Héritage sera supervisé par un comité dédié, présidé par le président du QOC, Sheikh Joaan bin Hamad Al Thani, et un conseil exécutif composé de représentants de l’OCA, du comité d’organisation local et des autres parties prenantes. Il proposera une assistance aux comités nationaux olympiques asiatiques pour des camps d’entraînement, des rassemblements sociaux et culturels destinés aux jeunes, la formation et certification professionnelle de salariés des CNO, des conférences, des ateliers médicaux et antidopage, la fourniture d’équipements, le développement d’installations, ou encore le soutien médical. Deux fois par an jusqu’aux Jeux Asiatiques en 2030, les comités nationaux olympiques  pourront postuler à l’un ou l’autre de ces programmes via un formulaire en ligne sur la page dédiée du site Internet de Doha 2030.