— Publié le 9 septembre 2022

Le président de la FFF au coeur d’une affaire de harcèlement

Football

Menace de gros temps à la Fédération française de football (FFF). Le magazine So Foot a publié plusieurs témoignages anonymes de salariés de l’instance faisant état de messages à caractère sexuel reçus du président de l’instance, Noël Le Graët (photo ci-dessus). Le mensuel cite trois extraits de SMS non datés, qui auraient été envoyés par le dirigeant à des collaboratrices actuelles ou passées de la FFF : “Venez chez moi pour dîner ce soir“, “Je préfère les blondes, donc si ça vous dit“, “Vous êtes drôlement bien roulée, je vous mettrais bien dans mon lit“. So Foot a également recueilli le témoignage d’une ancienne  employée, selon laquelle Noël Le Graët “saute sur tout ce qui bouge“. Plusieurs salariées féminines de la FFF auraient démissionné au cours des dernières années, car elles se sentaient “harcelées sexuellement, mais aussi moralement“. La fédération n’en est pas à sa première affaire. En octobre 2021, le conseil des prud’hommes de Paris l’a condamnée à verser 10 000 euros de dommages et intérêts à une ancienne salariée. Elle accusait le directeur financier, Marc Varin, de harcèlement sexuel. La FFF avait été sanctionnée par la juridiction pour “manquement à son obligation en matière de lutte contre des agissements de harcèlement sexuel“. La direction de l’instance avait alors adressé un simple “rappel à l’ordre” à son directeur financier. Elle avait également mis en place à l’intention de son personnel une formation “anti-harcèlement“.