— Publié le 22 avril 2021

Le Mondial féminin rayé de la carte

Hockey sur glace

Brutal retournement de situation. La prochaine édition du Mondial féminin de hockey sur glace, initialement prévue du 6 au 16 mai 2021 à Halifax et Truro, au Canada, a été annulée quelques jours seulement avant le départ des équipes qualifiées pour rejoindre le tournoi. Les autorités de la Nouvelle-Écosse ont imposé l’annulation de la compétition en raison de la nouvelle vague de la pandémie de COVID-19. La décision a pris tout le monde de court, à commencer par la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF). “À 5 heures ce matin, tout était prêt. À 7 h 30, ce n’était pas le cas”, a confié Tom Renney, le directeur général de Hockey Canada, lors d’une conférence de presse en visioconférence. Le Mondial féminin était initialement prévu l’an passé, mais il avait été reporté d’une année en raison de la pandémie. Il a ensuite été repoussé d’un mois. A moins d’une année des Jeux d’hiver de Pékin, l’IIHF se retrouve dans une impasse. Son président, René Fasel, a assuré que tout serait mis en oeuvre pour organiser le tournoi mondial cet été, idéalement avant la fin du mois d’août, en Nouvelle-Ecosse ou ailleurs. Le Mondial féminin sera le dernier avant les Jeux de Pékin 2022. “C’est une très mauvaise nouvelle, très triste, a expliqué René Fasel. La déception est immense, mais il n’y a rien que nous puissions faire.” Le Canada connaît une flambée des cas de COVID-19. Plusieurs provinces ont bouclé leurs frontières. La frontière entre les États-Unis et le Canada est fermée depuis 13 mois. Une quarantaine pouvant aller jusqu’à 14 jours est imposée aux visiteurs venus de l’étranger.