— Publié le 25 mai 2021

Le Département d’Etat américain recommande d’éviter le Japon

Tokyo 2020

Mauvais timing. Alors que le compte-à-rebours affiche moins de 60 jours avant le début des Jeux de Tokyo (J – 59 ce mardi 25 mai), le Département d’État américain a annoncé lundi 24 mai avoir placé le Japon un cran au-dessus sur l’échelle des pays à risques en raison de la pandémie de COVID-19. Il est passé en catégorie 4, où figurent les destinations à éviter pour les citoyens américains. Dans le même temps, le Center for Disease Control and Prevention attribue au Japon un niveau “très élevé” de coronavirus et recommande de ne pas se rendre dans le pays. Le Département d’État explique très officiellement “recommander fortement aux citoyens américains de reconsidérer tout voyage” au Japon. Une menace sur la participation de la délégation américaine aux Jeux de Tokyo ? A ce stade, sûrement. Sans surprise, le Comité olympique et paralympique américain (USOPC) n’a pas laissé le doute s’installer. Il a assuré dès lundi 24 mai dans un communiqué : “Nous sommes convaincus que les mesures mises en place pour les athlètes et le personnel par l’USOPC et par le comité d’organisation des Jeux de Tokyo, associées aux tests effectués avant le voyage, à l’arrivée au Japon et pendant les Jeux, permettront une participation sûre des athlètes de l’équipe des États-Unis.”