— Publié le 20 août 2021

Le défi s’annonce immense

Tokyo 2020

Les Jeux olympiques de Tokyo ont été un défi pour les organisateurs japonais, mais le rendez-vous paralympique s’annonce encore plus délicat. A quatre jours de l’ouverture, la situation sanitaire au Japon se dégrade sérieusement, la péninsule connaissant son pic d’infections le plus élevé depuis le début de la pandémie. Conséquence : le comité d’organisation devra composer avec un engorgement dans les hôpitaux de la capitale. Selon le quotidien Asahi, un établissement hospitalier de Tokyo a décliné la demande des organisateurs de prendre en charge les cas d’urgence qui pourraient survenir pendant les Jeux paralympiques. Hidemasa Nakamura, l’un des responsables du comité d’organisation, l’a reconnu en conférence de presse : “Avec la situation médicale actuelle, nous pouvons dire que nous allons organiser les Jeux paralympiques pendant une période très difficile. Que ferons-nous si un cas de COVID-19 devient grave, étant donné la situation tendue des hôpitaux ? Il va nous falloir mettre en place un vaste réseau de contacts avec les hôpitaux et les installations médicales.” Les mesures sanitaires mises en place pendant les Jeux olympiques seront reproduites pendant l’événement paralympique, avec des tests de dépistage quotidiens pour les athlètes et leur encadrement, et une réduction des contacts et des déplacements. Certes, le nombre de personnes accréditées est nettement inférieur à celui des Jeux olympiques, mais la situation sanitaire au Japon s’est encore aggravée. Douze nouveaux cas ont été confirmés vendredi 20 août parmi les participants, dont un athlète.