— Publié le 2 novembre 2017

Le comité olympique récupère ses droits

Brésil

La suspension aura été de courte durée. Le CIO a annoncé mercredi 1er novembre, via un communiqué, avoir levé au moins partiellement la suspension du comité national olympique brésilien (COB). La sanction avait été décidée après l’arrestation, le 6 octobre  dernier, de Carlos Nuzman, le président du COB, dans le cadre d’une enquête sur des soupçon de corruption. “Le Comité olympique brésilien sera autorisé à exercer à nouveau ses droits en tant que membre lors des réunions des comités olympiques nationaux”, explique le CIO. Une décision qui permet aux Brésiliens de participer à partir de ce jeudi 2 novembre à l’assemblée générale de l’ACNO, à Prague. La raison d’une telle clémence? Selon le CIO, les responsables olympiques brésiliens se sont montrés “pleinement coopératifs” au cours des trois dernières semaines, en organisant une assemblée générale extraordinaire dès le 11 octobre, en nommant Paulo Wanderley Teixeira président par intérim, et en acceptant de mener un audit interne sur la gestion et les comptes du COB entre 2008 et 2010.