— Publié le 27 juin 2022

Le combiné nordique sauve sa tête

Milan/Cortina 2026

Le coup est passé près. Réunie en fin de semaine passée à Lausanne pour plancher sur le programme des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026, la commission exécutive du CIO a décidé de sauver la peau du combiné nordique. La discipline était menacée de disparaitre du décor, faute d’une représentation féminine. Pour les prochains Jeux, une épreuve féminine a été rajoutée. Son format, tout comme celui des hommes, sera finalisé au plus tard en avril 2023. Le combiné nordique restera donc dans la place, mais sans la moindre certitude quant à son avenir à plus long terme. Le CIO l’explique : “Lors des trois dernières éditions des Jeux olympiques d’hiver, les 27 médailles disponibles en combiné nordique ont été remportées par quatre pays seulement. En outre, le combiné nordique a de loin enregistré le plus faible taux d’audience pendant ces Jeux (…) L’argument décisif pour maintenir le combiné nordique au programme olympique des Jeux de Milano Cortina 2026 était la situation des athlètes masculins, pour qui les Jeux olympiques ne sont que dans trois ans et demi et qui s’y préparent déjà depuis de nombreuses années. L’admission du combiné nordique au programme des Jeux olympiques d’hiver de 2030 dépendra quant à elle d’une évolution positive significative, notamment en ce qui concerne la participation et l’audience.” Pour le reste, le programme des Jeux de Milan-Cortina 2026 approuvé par la commission exécutive se révèle le plus paritaire de l’histoire, avec 47 % de femmes en lice (contre 40 % aux Jeux de Sotchi 2014). Huit épreuves ont été ajoutées, dans quatre sports : sprint hommes, sprint femmes et relais mixte en ski-alpinisme (un nouveau sport olympique) ; une épreuve par équipes mixtes en skeleton ; un double féminin et une épreuve ouverte de double (à la place du double masculin) en luge ;  les bosses en parallèle hommes et femmes en ski acrobatique ; le saut à ski féminin au grand tremplin. Une seule épreuve disparait du programme : le slalom parallèle par équipes mixtes en ski alpin. Cinq des sept fédérations internationales des sports olympiques d’hiver avaient soumis une demande de changement par rapport au programme des Jeux de Pékin 2022. Vingt-trois nouvelles épreuves avaient été proposées, pour un quota supplémentaire de 359 athlètes (113 hommes/246 femmes) demandé. Au final, le quota total d’athlètes s’élève très précisément à 2 900, soit huit de plus qu’aux derniers Jeux d’hiver.