— Publié le 7 mai 2021

Le CIO fait affaire avec Pfizer et BioNTech

CIO

A moins de trois mois des Jeux de Tokyo, le CIO accélère l’allure. L’instance olympique annonce la signature d’un protocole d’accord avec les laboratoires pharmaceutiques américain Pfizer Inc. et allemand BioNTech SE, pour la mise à disposition de doses de vaccin contre le COVID-19 aux participants olympiques et paralympiques du monde entier. Les doses seront fournies aux comités nationaux olympiques, avec mission de travailler avec leurs gouvernements respectifs “pour coordonner la distribution locale conformément aux directives de vaccination et aux réglementations de chaque pays.” L’instance basée à Lausanne le précise : “Sur la base des informations fournies par les CNO et les CNP, une proportion importante des participants aux Jeux devrait été vaccinée avant d’arriver au Japon. Le nouveau protocole d’accord s’ajoute à ces efforts.” Autre précision : les doses supplémentaires livrées par Pfizer et BioNTech ne seront pas prélevées sur les programmes existants, mais viendront s’ajouter aux quotas actuels et aux livraisons prévues dans le monde entier. “Nous invitons les athlètes et les délégations participant aux prochains Jeux olympiques et paralympiques à montrer l’exemple et à accepter le vaccin lorsque cela est possible, insiste Thomas Bach. En se faisant vacciner, ils peuvent faire passer un message fort, à savoir que la vaccination n’est pas seulement une question de santé personnelle, mais aussi une question de solidarité et de considération pour le bien-être d’autrui au sein de sa communauté.” L’accord signé par le CIO serait parti d’une conversation récente entre Albert Bourla, le président-directeur général de Pfizer, et Yoshihide Suga, le Premier ministre japonais, au court de laquelle le chef d’entreprise grec a proposé de faire don du vaccin aux athlètes et à leurs délégations. Après cette conversation, le gouvernement japonais s’est entretenu avec le CIO pour concrétiser cette promesse du laboratoire américain. L’instance olympique n’en est pas à son premier accord de partenariat sur la question des vaccins. Un protocole avait déjà été signé en mars dernier avec le comité olympique chinois. Il prévoyait la distribution de vaccins chinois avant les Jeux d’été de Tokyo et d’hiver de Pékin 2022.