— Publié le 2 septembre 2021

Le bras de fer se poursuit pour Budapest 2023

Athlétisme

C’est fait. Réuni mercredi 1er septembre, le conseil municipal de Budapest a entériné la proposition du maire de la capitale hongroise, Gergely Karácsony, de retirer son soutien à l’accueil des Mondiaux d’athlétisme en plein air en 2023. Le premier élu de Budapest a engagé depuis quelques jours un bras de fer avec le gouvernement de Viktor Orban. Il s’oppose à la construction d’un campus de l’université chinoise de Fudan sur un terrain que la ville destinait à une cité universitaire pouvant accueillir 8 000 étudiants. Son message est clair : Budapest retirera son soutien aux Mondiaux d’athlétisme si le campus chinois est construit. Un conflit entre la ville et le gouvernement dont l’origine se révèle très politique, Gergely Karácsony étant présenté comme l’un des principaux opposants à Viktor Orban pour les prochaines élections. Reste à savoir si les championnats du monde d’athlétisme en 2023 pourraient se dérouler sans le soutien de la ville-hôte. En théorie, la réponse est positive, leur organisation ayant été confiée par World Athletics à la Fédération hongroise d’athlétisme, non pas à la municipalité. Mais il semble difficile d’imaginer la tenue d’un événement d’une telle dimension sans l’apport des services de la ville et du soutien de ses élus.