— Publié le 10 mai 2022

L’avenir de la Ligue des Champions en débat

Football

UEFA

Semaine décisive pour l’avenir de la Ligue des Champions de football. L’UEFA réunit ce mardi 10 mai à Vienne son comité exécutif, puis son congrès annuel le lendemain dans la ville autrichienne. Avec un ordre du jour dominé par le projet de réforme à partir de l’année 2024 de la prestigieuse compétition continentale. Il est déjà acquis que la Ligue des Champions passera de 32 à 36 clubs en 2024-2025, et que la formule actuelle avec huit poules de quatre clubs sera remplacée par un mini-championnat au sein un tableau unique. Le changement permettrait de passer d’un coup de 125 à 225 matches par saison, et augmenter ainsi les recettes de la billetterie pour les clubs et de la publicité pour les diffuseurs. Pour le reste, les débats sont ouverts et les discussions s’annoncent tendues. Le nombre de journées de la phase initiale, notamment, pose encore question. Le projet préparé par l’UEFA en prévoit dix, contre dix adversaires différents (elles sont au nombre de six, soit trois matches aller-retour, dans la formule actuelle). Mais l’association European Leagues, où sont réunies 30 ligues professionnelles, milite pour une première phase à huit rencontres. L’attribution de deux des quatre tickets supplémentaires au bénéfice du “coefficient UEFA”, c’est-à-dire selon les résultats européens passés, fait également face à une certaine opposition. Elle s’avère en effet trop favorable aux grands clubs, en leur offrant une possibilité de participer à la Ligue des Champions même après une mauvaise saison en championnat. Enfin, l’UEFA discutera cette semaine de l’idée portée par son président, le Slovène Aleksander Ceferin, d’un Final Four organisé dans une même ville, avec les deux demi-finales et la finale.