— Publié le 1 juin 2020

L’ANZ Stadium victime de la pandémie

Australie

En Australie, la pandémie de COVID-19 n’a pas seulement mis un coup d’arrêt à la candidature du Queensland pour les Jeux d’été en 2032. Elle a également envoyé aux oubliettes le vaste projet de modernisation de l’ANZ Stadium, le stade des cérémonies et des épreuves d’athlétisme des Jeux de Sydney 2000. Le gouvernement de la Nouvelle-Galles-du Sud a annoncé en fin de semaine passée sa décision de renoncer au réaménagement de l’enceinte multisport, justifiant son brusque revirement par les nouvelles priorités de l’état. En tête de liste, la relance de l’économie et du marché de l’emploi, très affectés par les effets de la crise sanitaire. Le coût du projet avait été estimé à 810 millions de dollars australiens, soit environ 490 millions d’euros. Selon Gladys Berejiklian, la Première ministre de la Nouvelle-Galles-du Sud, l’argent sera désormais attribué à un fonds d’aide de 3 milliards de dollars destiné à la relance de l’économie. “L’ANZ Stadium était une priorité pour nous tous, mais depuis la pandémie, les priorités ont changé, a expliqué Gladys Berejiklian. Aujourd’hui, je veux m’assurer que chaque dollar que nous allons verser dans ce fonds serve à la création et au maintien des emplois.”