— Publié le 3 août 2022

L’Amérique du Sud se veut seule candidate

Mondial 2030

C’est fait. L’Uruguay, l’Argentine, le Chili et le Paraguay ont officiellement lancé, mardi 2 août, leur candidature commune à l’organisation de la Coupe du Monde de football en 2030. Le lancement s’est déroulé au stade Centenário de Montevideo, en Uruguay, où avait eu lieu la première finale du Mondial en 1930. En tête de liste des intervenants, le président uruguayen, Luis Lacalle Pou, hôte de l’événement et soutien sans faille du projet. Alejandro Domínguez (photo ci-dessus, à gauche), le président de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL), a donne lé ton de l’ambition des quatre pays lors de la conférence de presse : “Cent ans est un anniversaire qui ne se produira qu’une seule fois. Il faut que la Coupe du Monde revienne à la maison. Nous pensons que c’est une raison plus que suffisante pour que la FIFA accepte cette candidature et en fasse même la seule“. Une ambition qui n’a pas dû être très bien accueillie dans le sud de l’Europe par l’autre projet en lice, la candidature commune de l’Espagne et du Portugal, soutenue par l’UEFA et ses fédérations membres. La FIFA doit désigner d’ici deux ans les pays-hôtes du Mondial 2030.